Des 35èmes Boucles Guégonnaises très ambitieuses

Publié le par D.Denis

Que de chemin parcouru depuis le 13 avril 1986 soit lors de la première édition des Boucles Guégonnaises chères à Daniel Boudonnais, fondateur de cette grande course cycliste. Au fil des années, elle est montée en puissance pour devenir un passage obligé pour les cyclistes Français et étrangers désireux de passer un jour professionnels. Le public ne s’y trompe pas non plus en s’amassant nombreux à Guégon, où parfois 10 000 spectateurs sont enregistrés lorsque la météo est de la partie.

Depuis 2019, Daniel Boudonnais a passé le relais de la présidence de cette organisation au jeune et dynamique Xavier Castel passionné de cyclisme et même pratiquant assidu au club voisin du Vélo Sport de Ploermel. Cette transition s’est parfaitement réalisée avec l’appui du Comité des Fêtes de Guégon très largement investi dans l’organisation des Boucles Guégonnaises. Ici, ce sont 250 bénévoles qui seront mobilisés le dimanche 29 mars 2020 pour cette 35ème édition, avec toujours les incertitudes liées à la crise du Coronavirus…

Xavier Castel se doit de rester optimiste au vu du travail accompli par son équipe depuis plusieurs mois « Nous avons déjà engagé des frais et il serait impensable d’annuler l’épreuve .Nous voulons faire plaisir à notre public car nous savons déjà que le plateau sera exceptionnel avec 200 coureurs annoncés sur la ligne de départ, dont parmi eux, 3 équipes Belges ». Il vrai que les meilleures équipes Françaises profitent de faire le déplacement en Bretagne le dernier week-end de mars pour deux jours de courses. La veille de Guégon, ce même peloton sera au départ à Landividiau du GP Gilbert Bousquet. L’entente de longue date entre les deux organisations Finistérienne et Morbihannaise permet tout simplement de faire baisser les coûts financiers.

Nouveauté 2020

Tenez vous bien ! Ce sera sans doute une première dans le monde cycliste amateur mais les Boucles Guégonnaises seront à suivre en direct sur un écran géant situé aux abords de l’arrivée à Guégon. Et pour cela rien de mieux que d’avoir les vraies explications de Xavier Castel. « En effet, 4 caméras filmeront le déroulement de la course. A savoir qu’il y aura 2 motos caméras en permanence pour faire vivre l’évolution de la classique que ce soit sur la partie en ligne ou le final à Guégon. Pour compléter le tout, 2 autres caméras fixes seront quant à elles installées au niveau de l’arrivée. Le public ne manquera rien du spectacle et assistera en direct à ces 35èmes Boucles Guégonnaises ». De plus, un tour de circuit sera rajouté avec cette année 7 tours de 8,78 km venant naturellement s’ajouter aux 101 km de la partie en ligne (total soit 162 km). Autre amélioration apportée cette année du coté du parcours en ligne. Cela concerne la toute dernière partie avant de pénétrer sur le circuit final. Contrairement aux autres éditions, le peloton ne montera plus la côte de Quily mais escaladera plutôt celle de Saint Servant/Oust où 1.3 km de montée en palier attendent les coureurs, suivie dans la foulée de la côte de Penroc que les cyclotouristes du coin connaissent bien.

Coté animation, pas moins de 3 speakers se relayeront tout l’après-midi. A Guégon on a pour habitude d’entendre les voix de Jean Gillet et de Christian Josso. Le 29 mars il faudra aussi compter sur les talents du jeune Antoine Michelin que le public a découvert en animant le Grand Prix de Plouay Worldtour.

A suivre également sur le site internet des Boucles Guégonnaises des interviews à venir.

Rendez-vous est pris pour le dimanche 29 mars à Guégon dont le départ sera donné à 13h30.

Des 35èmes Boucles Guégonnaises très ambitieuses
Des 35èmes Boucles Guégonnaises très ambitieuses
Des 35èmes Boucles Guégonnaises très ambitieuses
Des 35èmes Boucles Guégonnaises très ambitieuses
Des 35èmes Boucles Guégonnaises très ambitieuses
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article